Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > PLU de Bordeaux Métropole 2024 : Vers un urbanisme durable et inclusif

Écrit par Hervé Koffel publié le 09 février 2024

PLU de Bordeaux Métropole 2024 : Vers un urbanisme durable et inclusif

SOMMAIRE
PLU de Bordeaux Métropole 2024 : Vers un urbanisme durable et inclusif

L'adoption du nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU) par Bordeaux Métropole, le 2 février dernier, marque une nouvelle étape dans la gestion urbaine de l'agglomération. Ce document stratégique, fruit d'une révision minutieuse chaque année, se présente comme un levier essentiel pour concilier les impératifs de développement urbain avec les enjeux environnementaux et sociaux actuels.

Face à une croissance démographique soutenue, Bordeaux Métropole, qui regroupe 28 communes et abrite environ 830 000 habitants, se trouve à la croisée des chemins, cherchant à répondre efficacement aux besoins en logement tout en s'adaptant aux défis du dérèglement climatique.

Le nouveau PLU se distingue par son ambition de marier la construction de logements neufs à Bordeaux Métropole, notamment sociaux, avec la préservation des espaces naturels et agricoles, l'intégration de la nature en ville, et l'adaptation aux changements climatiques.

Cette 11e modification du PLU intervient dans un contexte de crise immobilière sans précédent, où les promoteurs immobiliers, tout comme les élus locaux, scrutent avec attention les modalités de sa mise en œuvre. Les nouvelles règles, désormais connues, suscitent à la fois espoir et interrogations quant à leur application concrète, notamment en ce qui concerne le logement social et la densification urbaine.

Retour sur les changements et mesures introduits par le nouveau PLU de Bordeaux Métropole. À travers une analyse détaillée, nous verrons les objectifs poursuivis, les principaux changements apportés et les débats qu'ils ont suscités. En s'appuyant sur des chiffres, statistiques, et informations clés, nous offrirons un éclairage précis sur les enjeux et défis que représente ce nouveau PLU pour Bordeaux Métropole, dans sa quête d'un développement urbain durable et inclusif.

Objectifs et ambitions du nouveau PLU

Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) révisé de Bordeaux Métropole s'inscrit dans une démarche ambitieuse visant à harmoniser le développement urbain avec les impératifs de durabilité et d'inclusion sociale. Cette nouvelle mouture du PLU, adoptée début février 2024, reflète une volonté forte de répondre aux défis posés par le dérèglement climatique, tout en assurant une offre de logement adaptée à tous les segments de la population. Les objectifs sont multiples et témoignent d'une vision globale pour l'avenir de l'agglomération.

(c) Andrii Yalanskyi - shutterstock

Les principaux changements introduits dans le nouveau PLU 2024 à Bordeaux Métropole

Le nouveau Plan Local d'Urbanisme de Bordeaux Métropole introduit plusieurs changements significatifs, visant à remodeler l'approche de l'urbanisme dans la région. Ces modifications reflètent les ambitions de la métropole de concilier développement urbain et durabilité.

Logement social et densité urbaine

L'une des révisions majeures apportées par le nouveau PLU concerne directement le logement social. En abaissant le seuil à partir duquel les obligations de logement locatif social s'appliquent, de 2 000 à 1 000 mètres carrés pour les programmes immobiliers, le PLU vise à augmenter significativement l'offre de logements accessibles. Cette mesure est complétée par l'imposition d'un taux de 20 % d'accession sociale sur les mêmes bases, dès 1 000 mètres carrés de surface de plancher.

Cette initiative traduit une volonté de démocratiser l'accès au logement dans une métropole où les prix élevés excluent une partie de la population. En systématisant une part de 35 % de logements sociaux dans tout nouveau programme immobilier dépassant cette superficie (loi SRU), Bordeaux Métropole fait un pas important vers la réduction de la fracture sociale en matière de logement.

Préservation des espaces naturels et agricoles

Le PLU révisé met également un accent particulier sur la préservation des espaces naturels et agricoles, en réponse à l'urgence écologique.

Le document stratégique vise à protéger les ressources naturelles et à limiter l'expansion urbaine désordonnée.

Ces mesures s'inscrivent dans une logique de développement durable, cherchant à garantir la qualité de vie des habitants tout en préservant la biodiversité et les terres agricoles, essentielles à la résilience écologique de la métropole. Le mandat actuel de Bordeaux étant à majorité PS-Verts, la transition écologique est bien évidemment au cœur des décisions prises pour la ville et la métropole.

Développement de la nature en ville

Le nouveau PLU favorise d'ailleurs le développement de la nature en ville, une initiative importante pour améliorer le cadre de vie urbain et lutter contre les îlots de chaleur. L'augmentation des espaces boisés classés et la protection de la biodiversité à travers la création d'un coefficient de végétalisation pour les nouveaux projets immobiliers témoignent de cette orientation.

Ces mesures encouragent l'intégration de toitures et murs végétalisés, ainsi que l'utilisation de revêtements semi-perméables, contribuant à la création d'un environnement urbain plus vert et plus agréable pour tous.

©Mikolaj Niemczewski _ Shutterstock

Adaptation au changement climatique

Enfin, le PLU met un point d'honneur sur l'adaptation au changement climatique, avec des directives claires pour réduire l'empreinte carbone de la métropole. Il incite notamment à la pose de panneaux photovoltaïques sur les toitures et les espaces non utilisés sur les voiries et parkings.

Le texte fait également objet de l'obligation de production d’énergie renouvelable pour les nouvelles constructions de plus de 80m² et les extensions de bâtiments existants de plus de 40 m². Cette mesure phare illustre l'engagement de Bordeaux Métropole sur le sujet de la sobriété énergétique. Cette approche vise non seulement à diminuer la dépendance aux énergies fossiles mais aussi à encourager une autonomie énergétique accrue pour les nouveaux bâtiments.

Débats et controverses

L'adoption du nouveau Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Bordeaux Métropole n'a pas été sans susciter des débats et controverses, reflétant la complexité des enjeux urbains et sociaux à l'œuvre. Ces discussions mettent en lumière les différentes visions et préoccupations des acteurs impliqués, depuis les élus locaux jusqu'aux promoteurs immobiliers, en passant par les citoyens.

Opposition politique et consensus brisé

L'une des premières sources de controverse a été la rupture du consensus habituel autour de l'adoption du PLU. Historiquement, les modifications du PLU faisaient l'objet d'un accord large, transcendant les clivages politiques. Cependant, cette 11e révision a vu une division marquée, avec une opposition de droite et du centre qui a voté contre le document, soulignant des désaccords profonds sur les orientations prises, notamment en matière de logement social et de densification urbaine.

Cette division reflète les tensions autour de la vision du développement futur de la métropole et des stratégies à adopter pour répondre aux défis démographiques et écologiques.

La mesure a été vivement contestée par l’opposition qui redoute que le secteur de la construction, déjà ralenti par la crise, soit d’autant plus impacté. Selon Benoît Rautureau, adjoint au maire de Pessac, cette mesure risque de “stopper la production de programmes de moins de 2000m² à taille humaine”. Christine Bost, vice-présidente à l’aménagement urbain et naturel de la métropole, répond aux détracteurs que la modification du PLU n’est pas “à l’origine de tous les maux qu’on connaît aujourd’hui. On ne sous-estime pas les problématiques des acteurs de la promotion. Il ne faut pas dire que ce sera à cause de la modification du PLU que les choses vont empirer” (Source : Sud Ouest).

Inquiétudes des promoteurs immobiliers

Les promoteurs immobiliers, acteurs clés de la construction et du développement urbain, ont exprimé des inquiétudes quant aux implications pratiques de certaines mesures, en particulier l'abaissement du seuil pour les obligations de logement social et l'introduction d'un coefficient de végétalisation.

Ils craignent que ces nouvelles règles n'entraînent une augmentation des coûts de construction et, par conséquent, une diminution de la faisabilité des projets immobiliers. Ces préoccupations soulignent le défi de concilier les objectifs sociaux et environnementaux avec la viabilité économique des opérations immobilières.

Défis de mise en œuvre

Les élus locaux et les services municipaux seront en première ligne pour appliquer les nouvelles règles, dans un contexte où les attentes en matière de logement, d'écologie urbaine et de qualité de vie sont élevées. La capacité à traduire les ambitions du PLU en actions concrètes, respectant à la fois les directives métropolitaines et les spécificités locales, constituera un enjeu majeur pour les années à venir.

Investissez avec Loi Pinel Bordeaux

Bénéficiez des meilleurs services

Avec plus de 15 ans d'expertise dans l'immobilier, nos conseillers vous guident tout au long de votre parcours d'acquisition d'un logement Pinel parmis plus de 200 programmes immobiliers neufs.