Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > Un projet immobilier à Bordeaux ? Acheter ou louer, telle est la question

Un projet immobilier à Bordeaux ? Acheter ou louer, telle est la question

Un projet immobilier à Bordeaux ? Acheter ou louer, telle est la question

Acheter ou louer ? C'est la question que presque tout le monde se pose au moment de s’installer dans une nouvelle ville. L’envie d’avoir son « chez soi » incite de nombreux Français à devenir propriétaires. Cependant, dans certaines villes françaises, la location s’avère plus rentable que l’achat, et cela s’explique par les prix de l’immobilier qui ne cessent d’augmenter et les loyers qui n’ont pratiquement pas bougé ces dernières années.

Avec la loi Pinel à Bordeaux, comme dans d’autres villes éligibles au dispositif, bon nombre de particuliers et d’investisseurs se sont lancés dans l’acquisition d’un bien immobilier. Dans une grande métropole comme Bordeaux, est-il plus intéressant de louer son logement plutôt que d’acheter une résidence principale ? Voici quelques éléments de réponse qui peuvent vous aider dans votre prise de décision pour votre projet immobilier à Bordeaux.

©Africa Studio - Shutterstock

Acheter ou louer un logement à Bordeaux : zoom sur l’achat

Pour un projet immobilier à Bordeaux, vaudrait-il mieux acheter ou louer ? Aujourd’hui, près de 60 % des Français sont propriétaires de leur résidence principale. Par ailleurs, le dispositif Pinel a permis à de nombreux foyers d’acquérir un logement neuf. L’achat d’une résidence principale représente la première pierre de la constitution d’un patrimoine. Les raisons qui incitent les Français à acheter leur logement d’habitation sont multiples, notamment avec les différents dispositifs d’aide à l’accession immobilière et les taux d’intérêt qui sont très bas à l’heure actuelle. Il faut, cependant, faire attention par rapport au coût réel de ce genre d’investissement.

Les paramètres à prendre en compte avant de se lancer dans un projet immobilier

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour savoir s’il est plus intéressant de louer ou d’acheter, comme les charges annexes que les propriétaires doivent payer : coûts de l’acquisition, taxes foncières, intérêt et assurance de l’emprunt, charges d’entretien, travaux éventuels… L’apport personnel, la valeur estimée du bien en cas de revente ainsi que l’inflation des loyers dans la zone où se situe le logement font également partie des éléments à prendre en considération pour valider l’intérêt d’acheter plutôt que de louer. Il sera plus aisé de comparer les coûts réels une fois tous ces points mis dans la balance.

Les avantages de la propriété

©LightField Studios - Shuttertsock

L’achat d’une résidence principale, qu’il s’agisse d’un projet immobilier à Bordeaux centre ou en périphérie, est souvent plébiscité par les conseillers en gestion de patrimoine. Posséder son « chez soi » propose, en effet, de nombreux avantages, dont le principal est le fait de ne pas verser de loyer chaque mois, tout en pouvant capitaliser grâce au remboursement du prêt immobilier.

Contrairement à la location d’une résidence principale, l’achat permet de bénéficier des avantages suivants :

Certes, acheter un bien immobilier requiert différentes charges supplémentaires comme les travaux d’entretien et le paiement de la taxe foncière, mais posséder un patrimoine immobilier apporte également une certaine forme de confort financier. Le propriétaire peut, par exemple, obtenir facilement un crédit auprès d’un établissement bancaire pour réaliser un investissement locatif ou développer une entreprise en hypothéquant son bien. L’acquisition d’une résidence principale dans le cadre d’un projet immobilier à Bordeaux constitue ainsi un levier pour faire croître son patrimoine.

Projet immobilier à Bordeaux : focus sur la location

Acheter ou louer un logement à Bordeaux ? À cette question, de nombreuses personnes répondent qu’il faut absolument acheter sa résidence principale plutôt que de la louer. Toutefois, la question est-elle aussi simple qu’elle en a l’air ? La location n’est-elle pas plus appropriée dans certains cas ?

Être maître de sa résidence principale représente une grande opportunité. Cependant, il existe également des points de responsabilité qu’il faut gérer. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes préfèrent rester locataires, notamment pour moins de contraintes et plus de liberté.

©maxuser - Shutterstock

Les avantages de la location

Les contraintes, pour les locataires, sont moindres. La marge de manœuvre est également presque totale. Pour un projet immobilier à Bordeaux ou dans n’importe quelle ville française, la location d’un logement apporte son lot d’avantages :

Achat ou location : les éléments qui font pencher la balance

Lorsqu’il s’agit d’un projet immobilier, les facteurs qui peuvent faire pencher la balance sont nombreux. Ces facteurs sont, avant tout, d’ordre personnel, professionnel et géographique :

La plupart des particuliers qui envisagent de se lancer dans un projet immobilier à Bordeaux centre, en périphérie ou dans une autre métropole pensent tout de suite à la retraite. En effet, le départ à la retraite est généralement synonyme de baisse de revenus étant donné que le montant des pensions est inférieur au salaire. Quand on prend sa retraite, certaines dépenses peuvent diminuer, mais ces économies sont loin de compenser la baisse de revenus. Posséder un bien immobilier et le mettre en location permet donc de bénéficier de ressources supplémentaires sûres et ponctuelles.

En revanche, dans ce genre de situation, louer son logement peut également présenter des avantages et constituer une solution plus économique. Les dépenses relatives à l’entretien qui peuvent s’avérer très importantes seront, en effet, à la charge du propriétaire. Autre avantage notable, la loi protège les locataires de 65 ans et plus. Les propriétaires n’ont pas le droit de résilier leur bail, sauf s’ils leur proposent un autre logement équivalent et à proximité. Cette protection est, toutefois, limitée. Le bail peut être résilié si, par exemple, le propriétaire a lui-même plus de 65 ans, ou si les ressources du locataire dépassent un plafond.