Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > L’écoquartier Ginko fête ses 10 ans à Bordeaux

L’écoquartier Ginko fête ses 10 ans à Bordeaux

L’écoquartier Ginko fête ses 10 ans à Bordeaux

L’idée de la création de cet écoquartier bordelais remonte aux années 60, mais le chantier n’a commencé qu’en 2010-2011. Tout ce qui a été prévu à l’époque Chaban s’est alors finalement concrétisé. Ginko Bordeaux accueille des espaces verts, des programmes immobiliers neufs éligibles à la loi Pinel à Bordeaux, des bureaux, différents équipements publics ainsi que des commerces et services de proximité. Entre l'esprit de village et le côté pratique d’une grande ville, les résidents semblent y avoir trouvé leur rythme de vie. Le 10e anniversaire du quartier Ginko Bordeaux est l’occasion de faire le bilan et de mesurer à quel point cette partie de la Métropole a évolué.

Ginko Bordeaux : la genèse de l’écoquartier

©Google 2021

Situé au nord du centre historique de la ville, le quartier Ginko, autrefois appelé Bordeaux-Lac, représente un chantier pharaonique de 32 hectares, avec notamment la transformation d’une zone marécageuse en zone urbaine parfaitement habitable. C’est en 1960 qu’est né le projet d’aménagement du nord de Bordeaux, avec le maire de l’époque, Jacques Chaban-Delmas. En effet, les travaux ont débuté il y a un demi-siècle, entre 1962 et 1963. Un grand lac artificiel a été créé au cœur du terrain retenu, et ce, dans l’objectif de mettre fin aux inondations.

Xavier Arsène-Henry, l’architecte en chef du quartier qui a dessiné le plan d’urbanisme en 1960, répétait souvent au maire qu’un projet de cette ampleur prend plusieurs années pour être bouclé. Une vision qui, d’après cet architecte, mettait Jacques Chaban-Delmas en colère étant donné que celui-ci voulait que ça aille beaucoup plus vite. Lorsque les deux hommes annonçaient que ce vaste terrain humide allait être transformé en un secteur résidentiel exemplaire, nombreux ont crié au fou. Mais aujourd’hui, tout ce qui a été tracé et imaginé il y a un peu plus de 60 ans prend forme, malgré des débuts tumultueux : les zones d’habitation, les espaces dédiés aux activités sportives, le parc hôtelier, les espaces verts… Sorti de terre entre 2010 et 2011, Ginko est devenu un quartier à part entière.

Les logements au sein du quartier

© CC BY-SA 4.0 - PA

Une visite guidée de Ginko Bordeaux par Bouygues Immobilier a été organisée à l’occasion du 10e anniversaire de l’écoquartier. Aujourd’hui plus que jamais, l’immobilier conjugue des enjeux à la fois écologiques et sociétaux. Avec Ginko, l’un des premiers écoquartiers de l’Hexagone, son aménageur avait pour objectif de construire des logements en accord avec les aspirations des habitants, tout en étant respectueux de l’environnement.

Le quartier Ginko Bordeaux abrite 3 000 logements pouvant accueillir 10 000 habitants. Parmi ces programmes immobiliers neufs à Bordeaux, 1 125 sont des logements sociaux et 576 sont proposés en accession sociale ou modérée. Tous les logements présentent des prestations de qualité, à la hauteur des besoins des habitants. Deux îlots viendront compléter le parc immobilier, avec près de 450 logements qui seront proposés à 4 500 et 5 000 € le mètre carré, des prix se rapprochant de la moyenne sur le marché de l’immobilier bordelais.

Ginko se distingue des autres quartiers bordelais par sa dimension sociale. Les données publiées par l’Insee montrent effectivement qu’en 10 ans, il présente une grande diversité par rapport aux typologies de logements :

Un écoquartier mixte et pratique au nord de Bordeaux

Vers une mixité générationnelle…

Avec ses différents équipements, Ginko Bordeaux est un écoquartier qui affiche une mixité générationnelle. On y trouve une crèche, deux groupes scolaires, une ludothèque et un collège, permettant ainsi aux familles qui ont décidé de s’y installer de choisir un établissement d’enseignement à proximité pour leurs enfants. Une résidence de tourisme, un EHPAD et un pôle senior y sont également implantés.

Bureaux, commerces, services, loisirs…

Dans cet écoquartier bordelais, les bureaux sont répartis sur 25 180 m². 4 300 m² sont dédiés aux résidences hôtelières. Un complexe « loisirs indoor » ouvrira bientôt ses portes. Il sera constitué d’un espace game, d’un karaoké, d’une salle de bowling…

Véritable lieu de vie, le quartier Ginko Bordeaux propose plus de 60 commerces et services, répartis sur 33 000 m². Un marché en plein air est prévu pour favoriser le lien entre les habitants. Il sera ouvert tous les mercredis et samedis matins et accueillera une vingtaine de stands qui mettront en valeur les produits locaux.

Les énergies renouvelables mises à l’honneur

©ConceptCafe - Shutterstock

L’installation d’une chaufferie biomasse au sein du quartier Ginko Bordeaux permet à celui-ci de bénéficier d’une performance énergétique optimisée, tout en contribuant à la lutte contre le changement climatique. Cette chaufferie a été produite localement, avec du bois-énergie provenant des forêts d’Aquitaine. Un choix qui participe au développement économique de la région, à travers la pérennisation, mais aussi la création d’emplois. Avec un montage technique particulier, cette installation permet de chauffer en énergies renouvelables jusqu’à 80 % de l’ensemble du quartier. Le recours à des énergies renouvelables locales pour une grande majorité des besoins de chaleur permet principalement d’éviter le rejet de 3 500 tonnes de CO2/an dans l’atmosphère. Des panneaux photovoltaïques et des capteurs solaires ont également été installés. Par ailleurs, 90 % des logements implantés dans l’écoquartier respectent la norme BBC ou bâtiment basse consommation.

Place aux mobilités douces

Accordant une place de marque aux transports collectifs et partagés, Ginko Bordeaux est desservi par trois stations de tramway. Chacune de ces stations se situe à moins de 300 m des immeubles d’habitation et des locaux professionnels. Le quartier dispose également de 300 emplacements dédiés aux vélos et de 6 km d’itinéraires cyclables.

La nature : l’atout numéro 1 de Ginko

©Google 2021

Pendant la construction du quartier Ginko à Bordeaux, plus de 100 arbres ont été conservés et plus de 1 300 plantés. La végétation est donc présente dans cette partie de la ville. L’écoquartier compte 40 % d’espaces verts. D’ailleurs, il revendique la proximité de la nature. Pour les habitants, le lac constitue aussi un « repère fort ». Ils le considèrent comme l’un des plus grands atouts du quartier. En plus d’un parc de 4,5 hectares, Ginko bénéficie de 15 à 35 % d’îlots perméables. La mise en valeur de la nature se traduit également par les immeubles dotés de toitures et de terrasses végétalisées. Pour entretenir et préserver ces espaces, une gestion optimisée de l’eau a été mise en place. L’installation de cuves de stockage permet la récupération des eaux de pluie pour une meilleure performance environnementale.