Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > Amédée Saint-Germain : le projet se poursuit à Bordeaux Euratlantique

Amédée Saint-Germain : le projet se poursuit à Bordeaux Euratlantique

Amédée Saint-Germain : le projet se poursuit à Bordeaux Euratlantique

Le projet Amédée Saint-Germain, à Bordeaux Euratlantique, a beaucoup fait parler de lui. Le maire écologiste, Pierre Hurmic, avait demandé à ce qu’il soit arrêté, ce qui ne sera finalement pas le cas. De nombreuses personnes se sont mobilisées, il y a quelques semaines, pour exprimer leur désaccord avec ce projet immobilier d’envergure. Une concertation volontaire a démarré le 1er mars dernier pour une présentation de la forme « corrigée » du projet de la SNCF et d’Euratlantique. De nombreux logements devraient voir le jour dans ce quartier prochainement, une nouvelle plutôt intéressante pour ceux qui souhaitent investir en Pinel à Bordeaux. Zoom sur le projet Amédée Saint-Germain.

©Google 2021

Le programme Amédée Saint-Germain : bureaux et logements dans le quartier Saint-Jean

Le quartier Amédée Saint-Germain est situé sur un ancien site ferroviaire et est aménagé autour d’un mail vert qui s’étend sur 7 500 m² jusqu’à la gare Saint-Jean. Il est placé au cœur du projet ambitieux Bordeaux-Euratlantique. Ce secteur de la ville est paisible, non loin des quartiers Nansouty et Sacré Cœur. Il est émaillé de commerces animés et d’échoppes traditionnelles.

Les riverains demandent l’arrêt du projet depuis un an

La concertation sur le quartier Amédée Saint-Germain, initiée pour la mise à jour de la ZAC Saint-Jean Belcier l’année dernière, vise la construction de bureaux et de logements autour d’un grand espace vert. La feuille de route du projet propose divers scénarios et variantes possibles, mais avec une ligne directrice identique : la création de cœurs d’îlots végétalisés et d’un parc, l’adaptation des formes bâties au label Bâtiment frugal bordelais et une réduction de la densité et des hauteurs du secteur aménagé.

Une bétonisation trop importante

©Google 2021

Les Bordelais vivant autour de la gare Saint-Jean dénoncent pourtant une bétonisation à outrance et une opacité importante. Ils ont, de ce fait, demandé l’instauration d’une votation citoyenne sur le sujet, avec le soutien de Philippe Poutou et Loïc Prud’homme. Des membres du collectif des « Amédée-Sacré-Cœur-Euratlantique » vivant dans le quartier en pleine mutation ont déclaré qu’au début, ils pouvaient voir le soleil se lever chaque matin ainsi que les maisons de Belcier. Ce décor idyllique visible depuis l’arrêt de bus fait désormais partie du passé, les propriétaires des maisons ont été expropriés. Le projet de Bordeaux-Euratlantique présente une opacité trop importante selon les riverains. Ces derniers sont très inquiets face à la situation actuelle, et ont l’impression que le projet va être réalisé sans qu’ils ne puissent faire quelque chose.

Une intervention du maire de Bordeaux

Loïc Prud’homme, le député LFI, a expliqué qu’il est important de dénoncer la bétonisation du quartier et les conditions dans lesquelles cela a été rendu possible. Il pointe aussi du doigt l’absence de démocratie qui a enveloppé ces projets. Le collectif Amédée Sacré-Cœur a essayé de se faire entendre, mais la direction de Bordeaux-Atlantique ne compte pas arrêter son programme.

©Google 2021

Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, avait demandé, il y a près d’un an, l’arrêt du programme dans le quartier Amédée-Saint-Germain. Le problème, c’est que l’EPA (établissement public d’aménagement) avait déjà pris des engagements et une tour de bureaux doit impérativement être construite.

Investissez avec Loi Pinel Bordeaux

Bénéficiez des meilleurs services

Avec plus de 15 ans d'expertise dans l'immobilier, nos conseillers vous guident tout au long de votre parcours d'acquisition d'un logement Pinel parmis plus de 200 programmes immobiliers neufs.

Les habitants souhaitent l’aménagement d’un parc

Pour casser un peu l’opacité que les différents immeubles vont créer, les habitants souhaiteraient la création d’un parc. Un membre du collectif et de l’association « Des jardins des voisins » a déclaré lors des concertations organisées par la direction de Bordeaux Euratlantique, que la création de logements et de nouvelles constructions est toujours mise à l’honneur, alors qu’une de leur demande est que l’on aménage un parc.

Le samedi 19 mars dernier, les riverains du projet immobilier étaient mobilisés une fois de plus dans l’objectif d’infléchir le chantier qui s’annonce particulièrement important. Environ 80 personnes s’étaient donné rendez-vous pour se faire entendre, en compagnie de Loïc Prud’homme, Didier Jeanjean, l’adjoint au maire en charge de la nature en ville et des quartiers apaisés, et l’architecte-urbaniste Michel Cantal-Dupart. Ce dernier a déclaré qu’il était prêt à travailler sérieusement sur des contre-propositions.

Lors de la concertation volontaire qui a eu lieu le 1er mars 2022, l’établissement public d’aménagement avait présenté deux scénarios qui prévoyaient bel et bien l’intégration d’un parc. Le souci, c’est que sa surface est deux fois moins importante que celle espérée et qu’il sera toujours entouré d’une construction très dense. Les riverains ont alors estimé qu’ils n’étaient pas écoutés. Une habitante a expliqué qu’elle continuerait à garder espoir pour la suite des événements et qu’un acte politique pourra arrêter le projet. Selon elle, il faudra continuer à se battre pour se faire entendre.

Amédée Saint-Germain : une transformation vers un quartier hyper connecté

Le projet immobilier de Bordeaux-Atlantique est ambitieux. Il vise à créer un quartier hyper connecté qui intégrera des bureaux, des logements ainsi que des commerces de proximité. Environ 200 arbres seront plantés dans le quartier au cours des prochaines années, alors qu’il n’en comprend aujourd’hui qu’une vingtaine. Selon les porteurs du projet, l’aménagement du quartier et la création du jardin du Sacré-Cœur permettront de diminuer l’artificialisation des sols de 25 %. Le monument patrimonial restauré, « Les citernes », est installé au milieu d’un espace public et donnera son nom à cette grande place : « La place des Citernes ».

©Grand Warszawski - Shutterstock

En ce qui concerne la partie dédiée à l’habitation, le projet prévoit la construction de 679 logements dans sa partie centrale. Selon les responsables, leur réalisation respectera les règles fixées par l’établissement public pour favoriser l’accès au logement des ménages bordelais. Il faut savoir que 111 logements seront vendus à moins de 3 000 € par mètre carré (sous certaines conditions de ressources), dans le cadre des différents dispositifs d’accession aidée à la propriété disponibles dans cette zone. D’un autre côté, les 305 logements restants seront soumis à un prix moyen maximum. Normalement, leurs prix devraient être inférieurs à ceux proposés sur la Métropole. Le quartier accueillera également 263 logements locatifs sociaux. Afin d’accueillir confortablement les familles, 25 % de l’offre du quartier seront de grands logements de quatre pièces et plus.

Un quartier riche en équipements

Dans le quartier Amédée Saint-Germain, les habitants peuvent profiter d’agrès sportifs et d’une aire de jeux pour les enfants. Les promeneurs pourront prendre l’air au sein du mail Sacré-Cœur sur 7 500 m² d’espaces verts, avec de nombreux arbres. Une école maternelle-primaire de 18 classes va être programmée à seulement quelques minutes de là, dans le quartier d’Armagnac. Le quartier de l’Ars voit aussi sortir de terre un nouveau collège, non loin du jardin, avec une rentrée prévue en septembre de cette année.

De nouveaux commerces de proximité

L’ancienne halle des briques, située au cœur du quartier, a été convertie en halle de marché pour accueillir des cafés, des commerces alimentaires et des bars à vins. Un bureau de presse, une boucherie, une boulangerie, une supérette, un salon de coiffure et un salon esthétique sont installés Rue de la Compagnie du Midi. Pour accroître l’attractivité du secteur auprès des entreprise et des riverains, plusieurs autres commerces ont été programmés, à l’instar d’un restaurant d’entreprise, une offre hôtelière dotée d’un bar et d’une salle de concert ainsi qu’une recyclerie.

Les commerces implantés dans ce quartier forgé par Bordeaux Euratlantique ont pour objectif de faciliter le quotidien des usagers et de répondre à leurs besoins ainsi qu’à ceux des habitants des quartiers limitrophes.

Investissez avec Loi Pinel Bordeaux

Bénéficiez des meilleurs services

Avec plus de 15 ans d'expertise dans l'immobilier, nos conseillers vous guident tout au long de votre parcours d'acquisition d'un logement Pinel parmis plus de 200 programmes immobiliers neufs.