Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > Le crowdfunding immobilier à Bordeaux : comment ça fonctionne ?

Le crowdfunding immobilier à Bordeaux : comment ça fonctionne ?

Le crowdfunding immobilier à Bordeaux : comment ça fonctionne ?

Le crowdfunding immobilier à Bordeaux a le vent en poupe depuis déjà quelques années. Ce financement participatif est apparu dans l’Hexagone en 2015 et a suscité un véritable engouement auprès de nombreux épargnants. Pour se faire une idée de son succès, il faut savoir qu’il a permis de collecter environ 500 millions d’euros en 2020 pour le financement de près de 600 projets de construction.

Malgré une année 2020 difficile pour tous les secteurs de l’immobilier, tout semble presque revenir à la normale depuis le début de cette année. On dénombre 15 000 investisseurs de plus dans le crowdfunding pour le premier trimestre 2021. Un chiffre impressionnant qui prouve le grand intérêt des Français pour ce type de placement. Avec la loi Pinel à Bordeaux, le crowdfunding fait partie des pistes à privilégier pour ceux qui souhaitent de la performance sans pour autant prendre beaucoup de risque. Mais comment fonctionne le crowdfunding à Bordeaux ? Est-il possible d’investir en loi Pinel via le crowdfunding immobilier ?

©Tumisu - Pixabay

Le crowdfunding : un financement collaboratif en pleine croissance

Le crowdfunding, aussi appelé « financement participatif », repose sur un principe assez basique : les particuliers peuvent participer au financement de divers projets d’entreprises non cotées en Bourse, par l’intermédiaire d’une plateforme de prêt spécialisée. En échange, ils peuvent recevoir un retour sur investissement particulièrement intéressant.

Le crowdfunding est attrayant aussi bien pour les particuliers souhaitant investir que pour les entreprises concernées. Ces dernières peuvent faire appel au financement participatif si elles ne veulent ou ne peuvent pas se tourner vers les prêts bancaires. Les projets qui peuvent s’appuyer sur le crowdfunding peuvent être de nature diverse : entrepreneurial, artistique ou culturel. En choisissant cette méthode, les entrepreneurs, les créateurs ou les repreneurs d’entreprise qui veulent développer au plus vite leur activité peuvent récolter des fonds pour mettre leur projet sur pied. Selon le cas, il peut s’agir de participations dans l’entreprise, de dons ou de prêts rémunérés.

©mohamed_hassan - Pixabay

Depuis la mise en place du crowdfunding, on remarque une courbe ascendante de son développement en France. Selon les chiffres officiels, les sommes récoltées sont passées de 167 millions d’euros au tout début (en 2015) à un peu plus d’un milliard d’euros l’année dernière.

Le crowdfunding : pour qui ?

© gpointstudio - Shutterstock

Le financement participatif est surtout adapté aux entreprises, mais peut parfaitement être utilisé par les collectivités, les particuliers ou les associations, par exemple. Dans la majorité des cas, une entreprise ou une organisation fait appel au crowdfunding dans les cas suivants :

Quels sont les principaux avantages du crowdfunding immobilier ?

©Watthana Boonwarn - Shutterstock

Parmi les avantages principaux du crowdfunding à Bordeaux, on notera en premier lieu le plancher du montant minimal d’investissement. En effet, ce dernier dépendra des plateformes, mais en général, il varie entre 100 et 5 000 euros.

Le niveau élevé des rendements proposé par le crowdfunding est le point qui a cimenté la base de son succès auprès des particuliers. Un particulier peut ainsi gagner potentiellement entre 7 et 10 % par an. Il faut toutefois noter que les rendements sont « bruts » et ne tiennent pas compte des impôts sur les plus-values.

Un autre avantage du financement participatif réside dans sa durée d’engagement relativement courte. Dans la plupart des cas, les projets de crowdfunding ne sont prévus que pour une durée comprise entre 2 et 3 ans.

Des rémunérations qui séduisent

Les plateformes de crowdfunding immobilier à Bordeaux sont de plus en plus nombreuses et leur succès est sans appel. Elles permettent aux entrepreneurs d’avoir les fonds dont ils ont besoin, en se substituant aux banquiers. La rémunération prévue pour les investisseurs tourne autour de 4,5 à 9 %. Le taux de croissance du marché du financement participatif a énormément augmenté depuis quelques années, comme en 2019 où il a atteint une hausse 56 % de fonds collectés.

En ce qui concerne les fonds collectés ces derniers temps sur les différentes plateformes de crowdfunding, on a pu remarquer que 75 % de l’argent ont servi au financement d’activités économiques, au détriment des activités sociales ou culturelles. Par ailleurs, 33 % des sommes récoltées ont été attribués au secteur de l’immobilier, soit environ 328 millions d’euros.

Quels sont les risques du crowdfunding immobilier ?

©Watchara Ritjan - Shutterstock

Comme le crowdfunding immobilier (ou autre) offre généralement des rendements élevés, il présente aussi des risques élevés. Le principal risque que l’on peut craindre dans une « aventure dans l’investissement » c’est la faillite de l’entreprise porteuse du projet, ce qui entrainera, bien évidemment, l’abandon de toute l’opération. Dans ce genre de cas extrêmement rare, les investisseurs peuvent perdre tout leur capital. Pour éviter ce genre de « désagrément », il est fortement conseillé de récolter toutes les informations possibles sur chaque projet proposé. D’ailleurs, les plateformes font déjà un premier tri en amont, et ne proposent que les projets qui peuvent aboutir « en théorie ». Il faut donc rester très vigilant pour ne pas perdre d’argent et préférer (si possible) les entreprises expérimentées qui ont déjà pu réussir à concrétiser plusieurs projets.

Petit conseil : il est toujours intéressant de diversifier ses placements. En effet, il vaut mieux investir une somme minimale sur différents projets que beaucoup d’argent sur un seul.

Crowdfunding ou loi Pinel : quel dispositif privilégier à Bordeaux ?

Si le crowdfunding commence à gagner du terrain dans le secteur de l’immobilier, le dispositif Pinel reste à ce jour le type d’investissement le plus sécurisant pour bon nombre de Français.

@ImageFlow - Shutterstock

L’investissement locatif Pinel offre différents avantages aux propriétaires. Avec ce dispositif, ils peuvent effectuer un investissement dans le neuf sans aucun apport, et pourront bénéficier par la suite d’une réduction d’impôt intéressante qui sera calculée en fonction du prix d’achat du logement neuf qui sera mis en location.

Actuellement, le Pinel est le dispositif idéal pour défiscaliser. Grâce à lui, il est possible d’obtenir une réduction d’impôt comprise entre 36 000 et 63 000 euros, en fonction de la durée de location du bien immobilier (6, 9 ou 12 ans). Concrètement, la loi Pinel fixe la réduction d’impôts sur le revenu à 12 % (pour un engagement de 6 ans), à 18 % (pour un engagement de 9 ans) et à 21 % (pour un engagement de 12 ans).

L’investissement dans le secteur de l’immobilier reste encore une valeur sûre et pérenne, notamment à Bordeaux. Les ménages qui n’ont pas forcément les moyens de se constituer un apport personnel dans le but d’acheter un bien immobilier pourront se tourner vers le Pinel. Par la suite, grâce aux loyers perçus (après la mise en location du bien) et à la réduction d’impôt offerte par le dispositif, le propriétaire pourra se constituer des revenus réguliers qui serviront à rembourser, en grande partie, le prêt contracté pour son crédit immobilier. Par ailleurs, l’emprunteur n’aura pas à payer les intérêts d’emprunt, étant donné qu’ils seront déductibles des loyers qu’il percevra. Ceux qui veulent se constituer un patrimoine stable auront donc plus d’intérêt à se tourner vers le Pinel plutôt que vers le crowdfunding immobilier à Bordeaux.

Investissez avec Loi Pinel Bordeaux

Bénéficiez des meilleurs services

Avec plus de 15 ans d'expertise dans l'immobilier, nos conseillers vous guident tout au long de votre parcours d'acquisition d'un logement Pinel parmis plus de 200 programmes immobiliers neufs.