Accueil > Actualités immobilières à Bordeaux > Le nouveau BHNS à Bordeaux fait parler de lui

Le nouveau BHNS à Bordeaux fait parler de lui

Le nouveau BHNS à Bordeaux fait parler de lui

SOMMAIRE

Le BHNS (bus à haut niveau de service) est un système de transport par autobus haut de gamme. Il est caractérisé par une fréquence élevée qui permet aux usagers de bénéficier de déplacements urbains confortables et surtout rapides. Sa principale particularité est sa capacité d’adaptation aux différentes spécificités de la ville, comme les contraintes urbaines en rapport avec la configuration des lieux. En effet, le BHNS peut se déplacer sur des voies spécifiques en « site propre » ou passer par les voies de circulation normales, mélangé aux autres véhicules en « site partagé ». Les véhicules roulants qui ont été retenus pour le BHNS Bordeaux, qui reliera la gare Saint-Jean à Saint-Aubin de Médoc, sera 100 % électrique et n’emmétra donc aucune émission de carbone. Un profil écologique amélioré qui le distingue des bus classiques. La mise en place du BHNS Bordeaux pourrait représenter un point avantageux pour la ville sur de nombreux plans, notamment celui de l’immobilier. Cette nouvelle ligne devrait être bien accueillie par les futurs acquéreurs qui souhaitent investir en Pinel à Bordeaux. Focus sur les détails du BHNS.

BHNS à Bordeaux : une réponse à la forte demande en moyen de déplacement

Parmi les points d’entrée dans l’agglomération de Bordeaux depuis le Médoc, l’axe Saint-Aubin de Médoc/Le Haillan/Saint-Médard-en-Jalles est un des plus importants. Les besoins de déplacements vers le centre de Bordeaux est en pleine croissance. De ce fait, l’installation d’une nouvelle liaison rapide, efficace et régulière, permettra de desservir les bassins d’habitats et d’emplois de la partie nord-ouest, le tout à un coût maîtrisé. Une reconfiguration du réseau TBM est prévue pour profiter de cette nouvelle ligne qui remplacera une partie de la Lianes 1 et la Lianes 3.

Une opération innovante et ambitieuse

Le projet du BHNS affiche plusieurs caractéristiques qui font de lui une opération ambitieuse et remplie d’innovation. Les axes d’amélioration par rapport aux bus classiques se divisent en 3 catégories.

La régularité et la vitesse

Pour le BHNS à Bordeaux, 50 % des aménagements sont réalisés en site propre (couloirs de bus). Par ailleurs, les stations sont conçues pour avoir une circulation automobile modérée, en empêchant le dépassement du véhicule, afin de lui assurer performance et priorité en sortie de station. Le nombre d’arrêts sera aussi revu à la baisse et des modifications du plan de circulation sont envisagées pour un allègement du trafic sur l’itinéraire. Pour un meilleur usage et palier aux éventuelles bousculades, la montée des voyageurs pourra être possible par toutes les portes. La vente de titres de transport à bord sera également supprimée pour laisser place à un distributeur de titres sur les quais. Un des plus grands avantages de cette ligne réside dans la mise en place de carrefours à feux qui favoriseront la priorité du BHNS lors de ses passages.

Services

Une station type du BHNS se verra dotée d’un distributeur de titres, d’une vidéoprotection, de barres de traction, d’une boîte à lire, d’une sonorisation, de Wifi, de longues assises et de différents supports d’informations pour les voyageurs. Le matériel roulant électrique est de grande qualité et sera équipé d’une climatisation. Des services spécifiques seront disponibles à l’intérieur des bus : Wifi, écrans diffusant la météo et des informations sur la ville, des prises USB… Deux parcs relais seront installés : Mermoz au Haillan et Lycée Sud-Médoc à Saint-Aubin.

Sécurité, confort et accessibilité

Afin d’améliorer le mieux possible les aspects de la sécurité, du confort et de l’accessibilité, divers travaux vont être réalisés et des mesures vont être prises :

Les objectifs du BHNS à Bordeaux

Les objectifs du BHNS à Bordeaux sont pluriels :

Un projet qui a déjà du retard

Le projet pour le BHNS à Bordeaux aurait dû être lancé à la fin de l’année 2017, mais malheureusement, la déclaration d’utilité publique avait été annulée après un recours d’associations. Le nouveau projet proposant un matériel désormais 100 % électrique avait alors été relancé. Par la suite, la préfecture a signé l’arrêté de déclaration d’utilité publique des travaux. Cette ligne est longue de 21 km et devrait être mise en service au cours du premier trimestre de l’année 2024. Rappelons qu’il s’agira du premier bus à haut niveau de service de l’agglomération. Le démarrage du chantier a été annoncé il y a quelques semaines par Bordeaux Métropole, entre la gare Saint-Jean à Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc. Ce bus d’une forte capacité roulera donc dans des voies réservées sur la moitié du tracé.

Un tracé de 21 km desservant 42 stations

Dans un premier temps, les travaux seront axés sur le dévoiement des réseaux au niveau des futures stations. Par la suite, on passera aux travaux d’infrastructures qui ne démarreront qu’à la fin de l’année 2021. Sur ses 21 km, la ligne desservira en tout 42 stations réparties sur les communes de Bordeaux, Eysines, Mérignac, le Taillan-Médoc, le Haillan, Saint-Médard-en-Jalles et Saint-Aubin de Médoc.

Le coût total de l’investissement est de 155 millions d’euros, ce qui donne un coût au kilomètre de 7 millions d’euros.

Un nouvel arrêt au tribunal administratif pour le BHNS à Bordeaux

Le jeudi 17 juin 2021, l’association des riverains de Saint-Seurin contestait à nouveau le bien-fondé du projet devant le juge des référés. Cette fois-ci, le juge a été saisi en raison des travaux de dérivation des réseaux engagés en divers endroits de la future ligne, depuis le début des travaux en mi-avril. En 2017, son prédécesseur avait donné raison aux plaignants en s’appuyant sur une carence du dossier du bus à haut niveau de service. Les points soulevés concernaient l’exposé des tracés pressentis ainsi que la façon dont s’est imposé l’itinéraire retenu. L’avocat de la Métropole souligne le fait qu’il s’agit « d’un projet extrêmement attendu par une population très importante ». Il souligne, d’autre part, que l’opposition ne vient que d’une cinquantaine ou d’une centaine d’habitants.

Le tribunal administratif de Bordeaux a finalement rejeté le recours déposé contre le BHNS. Cette décision met désormais fin à une bataille juridique qui a été menée depuis des années par l’association de riverains de la rue de la Croix Blanche, située dans le centre de Bordeaux. Cet axe doit être emprunté par le BHNS. La porte-parole de l’association, Françoise Basteau, estime que le dossier comporte des « trous et des flous », surtout en ce qui concerne l’alimentation électrique des bus, qui n’existe pas encore en France sur une distance aussi longue (21 km).

La phase préparatoire du chantier a déjà démarré. Il s’agit de travaux de dévoiement des réseaux des concessionnaires (électricité et téléphonie, assainissement, eau potable, gaz). L’opération devrait durer environ 8 mois. La nouvelle ligne de bus est prévue pour une entrée en service en 2024. Les bus mettront une heure pour relier Saint-Jean à Saint-Aubin, soit un gain de temps de 30 minutes par rapport à la ligne actuelle. Dans les prévisions, le BHNS devrait accueillir 50 000 voyageurs par jour, 5 fois plus qu’en ce moment.